Actualités

Heureux les esprits fêlés…

car ils laissent passer la lumière...

Le poète Jean-Georges Tartare, grande figure des arts de la rue, habitué d’Aurillac, est décédé au début du mois d’août… et c’est une bien triste nouvelle.

Résistant de l’oralité, amoureux des peuples, Tartar(e) a laissé son empreinte en de si nombreux endroits.
Amiens, qu’il avait rebaptisé l’Amicale Mondiale Internationale des Êtres Naturellement Singuliers, a plusieurs fois été le théâtre de sa poésie.
On se souvient de son mémorable séjour parmi les pensionnaires de la rue Hélène Lockert en 2012 avec qui il avait réinventé la notion de culture et d’érudition. En 2013, il contait l’histoire des Houcke sur la piste du Cirque Jules Verne. En 2015 enfin, il partait de nouveau à la rencontre des Amiénois du quartier Victorine Autier et devenait par la même occasion l’égérie de La Rue est à Amiens !

En cette triste occasion, les souvenirs foisonnent et nos pensées vont à ses proches et son acolyte Éric Burbail.

illustration : www.gacquer.fr / www.boeki.fr